confession pas intime

marieluvpink-pull-rossignol-alaya-1

Aujourd’hui voici un article un peu différent ici, en mode confession pas vraiment intime afin de vous conter ma première fois qui s’est avérée quelque peu chaotique…
Petit flashBack. Voire énorme car il faut revenir en l’an … . Je sortais avec un certain JC qui était le grand frère d’une de mes copines de lycée. Pas peu fière car il était plus âgé d’un an que moi, nous n’étions pas dans le même Lycée mais j’étais toute contente quand il venait me chercher après mes cours devant mes copines de l’époque. Ou le bon vieux cliché digne de Premiers Baisers ;-)

Au bout de quelques mois, ce fut le moment notre première fois… toute toute première fois!!
Etant bercée depuis ma tendre enfance par de grands films d’auteur tels que Angélique marquise des Anges ou encore Sissi Impératrice… désolée mais Sex & The city n’existait pas encore à l’époque les filles… Disons que j’avais une vision quelque peu romancée de « la chose », car à 15 ans on a du mal à prononcer le mot sexe à haute voix, sans rougir et pouffer de rire, donc la « chose » était bel et bien le terme que j’utilisais car j’étais totalement coincée et innocente. J’imaginais ainsi cet acte vraiment romantique… mais la réalité fut tout autre..!..

Lieu de la scène : ma chambre d’adolescente un mercredi après-midi à l’heure du Club Dorothée : magique! Ce moment dura à peine 4 min en tout et pour tout #génialQuoi  … puis bam le préservatif craque … enfin bam non ce n’était pas si bruyant mais disons que c’est une image !!! (mais sans Emile* …).
Prise de panique, j’ai appelé ma maman sur son lieu de travail… je ne vous explique pas la honte et comment j’ai pris sur moi, mais c’était la solution la plus simple & efficace. On a pris rendez-vous chez le médecin, et il m’a prescrit une contraception d’urgence. Je vous passe les détails et surtout la phase de confrontation avec mon père, la punition, interdiction de sortir, etc… Mais avec du recul cela fut la meilleure réaction envisageable, car à force de regarder des séries comme les Années Collège ou encore Hartley Cœurs à vif (à l’époque hein), certes cela peut paraître stupide mais je n’avais pas envie de me retrouver enceinte telle une actrice de série B et de passer à côté de ma jeunesse. Surtout que le fameux JC était loin d’être l’amour de ma vie, mais alors clairement pas !!!

Bref, vous devez un peu vous demander pourquoi je vous confie tout cela aujourd’hui, hein?? En fait tout simplement par pure prévention, car mon cas n’est sans doute pas isolé et le fait d’aborder le sujet ici pourra peut-être en aider certaines, car depuis le temps les choses sont différentes. En effet, pas besoin de se taper la honte internationale auprès de ses parents (comme moi) car on peut se procurer la pilule du lendemain très facilement :
- Elle est disponible sans ordonnance dans toutes les pharmacies
– Elle est gratuite pour les mineures et remboursée à 65% avec une ordonnance.
– On peut se la procurer gratuitement également via l’infirmerie de son lycée ou de son université
– Puis on peut aussi accessoirement demander à son petit copain de s’en charger, si ce jeune homme assume un minimum et s’avère être un véritable gentleman ;-)

Donc au moins vous êtes prévenues, puis il faut arrêter avec ces idées reçues telles que la pilule du lendemain rendrait stérile et augmenterait le risque de fausse couche : car c’est totalement faux pour info. Donc pensez bien à avoir ce réflexe, plutôt que de faire l’autruche, hein??
Et comme la pilule du lendemain ne protège pas contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles), ne zappez jamais le préservatif.

Voilà, j’espère que ma confession vous sera utile et que vous la partagerez, car malheureusement ce type de situation arrive bien plus souvent qu’on ne le pense!!! D’ailleurs est-ce que d’autres sujets sur la sexualité vous intéresseraient ?

*Emile & Images, les démons de minuit … Blague magique du jour : Bonjour!!!!


PS : Par contre en me relisant, je me permets d’ajouter ces infos plus que nécessaires si vous n’êtes pas du tout informées sur le sujet :
– la pilule du lendemain doit être prise le plus rapidement possible après le rapport sexuel (non ou mal protégé) et à n’importe quel moment du cycle.
– la pilule du lendemain n’est pas efficace à 100%, et ne doit pas remplacer une contraception régulière pour info hein.. Donc c’est uniquement en cas d’accident de parcours si je puis me permettre ;-)

Fin de ma parenthèse MariePédia, au moins vous êtes plus que sensibilisées sur le sujet a priori !

 photo marieluvpink-pull-rossignol-alaya.jpg photo marieluvpink-pull-rossignol.jpg photo marieluvpink-pull-rossignol-alaya-4.jpg photo marieluvpink-pull-rossignol-alaya-3.jpg photo marieluvpink-pull-rossignol-alaya-2.jpg

- Article sponsorisé par HRA Pharma CU-ART-1217-GP. -

8 commentaires

  1. Patou

    trop belle Marie Smile In Love

    • Marie Luvpink

      merci Smile

      • sunsiare

        Il n’y a que toi pour raconter ça comme ça Marie, j’ai abordé le sujet avec ma nièce de 11 ans qui avait des questions par rapport à la sexualité et autre et j’ai donné les mêmes conseils, 11 ans c’est jeune, la parole se libère comparativement à moi qui n’avais jamais abordé le sujet avec mes parents ou ma sœur 9 ans plus âgée

      • Marie Luvpink

        coucou, merci beaucoup pour ton commentaire qui me touche beaucoup
        en effet ce n’est pas simple d’aborder ce type de sujet ici mais ça me motive à écrire d’autres articles plus personnels
        bisous ma belle & à très vite Smile

  2. Angele78

    Jolies photo ….

  3. Angele78

    Jolies photos

  4. Pauline27

    Bel article

  5. Gillette20220

    Bellissima

Les commentaires sont clos.

Vous aimerez aussi

  • Short Story

    09 octobre 2018
  • Le Printemps et moi

    26 septembre 2018
  • Robettes de mi-saison

    18 septembre 2018
  • Rayée mais pas raillée !?

    06 septembre 2018