Votez et soutenez sans soutif…

Comme annoncé mardi, voici enfin les nouvelles confessions des pires shopping de la semaine, à vous de lire et d’élire votre candidate favorite.

J’ai bien pouffé dans le fond de mon canapé, sous le regard interloqué & dépité de ma moitié…. Encore merci pour vos nombreux mails!
Comme la semaine dernière, chaque photo comporte un numéro renvoyant à sa confession, oki doki?
Vous avez jusqu’à dimanche midi pour soutenir votre confession préférée, par contre un vote = un envoi par adresse mail, ça ne sert à rien de me bombarder de mails* pour la même personne car au final un seul vote sera pris en compte.

Pour voter, écrivez à confessions.le.vote@gmail.com en indiquant clairement en objet du mail votre choix pas Evelyne Thomas, par exemple si vous préférez la 100, indiquez bien sur l’objet de votre mail jevote100
Merci de respecter cette formulation** & de ne pas ajouter de ponctuation, ni de saucisson, majuscule ou espace sinon le vote ne sera pas pris en considération, ce serait couillon…

Votez bien et vivement dimanche sans Michel Drucker, afin de découvrir qui sont les 10 nominées de la semaine.
Good luck ladies!

44/ Le mayo porno
Il y a quelques années, lors d’une petite virée à Florence en amoureux, j’ai légèrement déconné niveau shopping. Pas d’un point de vue budget comme c’est habituellement le cas, là je dirais que c’était plutôt au niveau du bon goût.
A croire que mon infaillible intuition était resté à la maison.
C’était l’été et je scrutais les maillots de bain. Jusqu’à ce que je tombe sur lui:
Un maillot deux-pièces très échancré Roberto Cavalli aux flamboyantes couleurs vertes et aux motifs improbables!
Sur le coup, je me souviens encore mon excitation à l’idée de bronzer mon corps de muse sublimée dans ce maillot. L’idée était aussi de ne pas avoir le même maillot que tout le monde (et ça ce fut le cas!)
Et puis, un jour pas longtemps après l’achat, je l’ai mis. Et là, euh… comment dire?
La première pensée qui me sois venue, fut de m’imaginer tournant un remake de « Et Dieu créa la femme », mais version porno, voyez?
En réalité je crois que je venais de trouver un imprimé plus difficile à assumer que le panthère.

45/ Trognons talons
Voilà je retente ma chance, cette fois-ci ma confession concerne les shoes addict. Oui oui vous!!!!!!!!! vous en faites parti & bien voilà je vous présente mes mini talons pour bébé 0 à 6 mois.
Je les ai vu…………il me les fallait coûte que coûte mais le truc que j’avoue j’ai certes 3 bambins. Une fille de 15 ans, un fils de 11 ans & une minette de 5ans donc aucune utilité mais je n’ai pas pu résister. Vive les achats compulsifs.
PS/ je me suis pris la douane car je ne vous l’ai pas dit mais ces mini shoes viennent de LA oui
L O S   A N G E L E S
Je vous le dis je suis une accro dingo du shopping………

46/ Le gilet qui pue
Bonjour,
voila une de mes nombreuses anecdotes:
L’année dernière c’était la mode des vestes sans manche en fourrure. J’en voulais une coute que coute! Avant les autres of course. En me baladant à Chatelet je suis passée dans un magasin ou il y avait l’élu! A 25€ mon pti gilet sans manche en fourrure.
Alors c’etait de la fourrure de lapin (d’apres la vendeuse), à seulement 25€. J’adore ces boutiques façon Belleville qui te vendent des trucs pas cher. Des fois c’est Out et quelque fois c’est In.
Bref en l’essayant je m’aperçois que ça sent pas tres bon. Ca sent limite les viceres pourris. Non je connais pas l’odeur mais c’est l’idee que je m’en fais!
Alors du coup j’hesite mais 25€c’est pas enorme, j’ai du Febreze chez moi ça devrait aller!
Arriver chez moi je le bombarde de Febrez. 2 jours de sechage plutard c’est pire que tout! Les poils sont collants, l’odeur est insuportable. Mon Gilet sera-t il condamné à rester sur le balcon toute sa vie???
Non je me fais la promesse de sauver sa destinée de fringue top moumoute!

Dans mes souvenirs je me rappelle qu’on javelise la peau du mouton pour en faire des tapis, pour rendre la laine ultra white. Je me lance. Ca pue tellement que je prends de la javel pure, je vide la bouteille dans un sceau, et je trempe mon gilet.
I m so crazy! J’oublie mon gilet, il passe toute la journée dans l’eau de javel. De retour chez moi le soir, je le vois il est là, d’une propreté immaculée. Je le prend pour le rincer, la javel a bien marché plus d’odeur! MAis horreur en essorant mon gilet je m’aperçois que la javel a rongé la peau. C’est devenu un gilet à trou, là je pense à Pierre et sa serpillere, à Thereze et ses bonnes intentions et je me dis qu’en fait je n’aurais jamais du l’acheter!

47/ The keffieh
Ma confession (pas) intime.
C’était l’année dernière, le keffieh arrive en masse, comment je sais pas, pourquoi encore moins!
Bref,
voyant ce foulard « bizaroide » sur tous, filles et garçons, et de toutes les couleurs..
Je m’était jurée de ne jamais, jamais au GRAND jamais acheter ce truc que je trouvé vraiment moche!
Mais plusieurs semaine passèrent mais pas cette mode, d’ailleurs voir tout le monde avec un keffieh a eu un effet de « propagande » sur moi, oui je me confesse:
Dans un magasins chinois, donc pas cher, je l’ai acheté en NOIR & BLANC..
Je ne sais pas comment j’ai réussi à trouvé un coté esthétique à ce foulard.

48/ Oreilles de lumière

pour ma part je suis allée au marché de noël en allemagne l’année dernière et en voulant me mettre dans l’ambiance, je me suis acheté à Aix la Chappelle un cache oreille parce qu’il faisait très froid et que je le trouvais plutot mimi moi ce cache oreille en
plus il clignotait et tout donc le vrai truc de noël. Mais après quand je me suis mise à marcher comme ça en le portant j’avoue que mon avis à changer parce que tout le monde me dévisagé, genre « elle vient de où celle là… » avec le cache oreille qui clignote quand j’y repense c’est sur que ça passe pas inaperçu. Les petits se moqués, les grands me dévisagés, pour se faire remarquée y’a vraiment pas mieux. Moi, je conseillerais à toutes de se faire un plan drague au moment de noël avec, au moins vous êtes sur qu’on ne vous oublie pas après, j’vous l’promets! Je crois bien que la prochaine fois je m’en tiendrais juste au bonnet ce sera déjà bien vu le traumatisme de cette journée.
Au final, ça restera donc comme les oreilles illuminées (tel un sapin de noël) de Caroline

49/ Verdiiiiiissant !!
Si je dis vert on me dit quoi ??? Pistache, salade, pomme ??
Bref moi, un jour je me suis dit en fouillant dans les  anciennes fringues de ma chère mère que vert pourrait très bien rimer avec jupe qui pourrait s’avérer so fashion  comme la petite tunique(verte !!) trop canon de mary kate olsen .
j’ai donc emprunter la jolie petite jupe verte en nubuck ( et ouais double horreur quand on voit le résultat) sans que l’idée de ressemb
ler à une laitue me traverse l’esprit.
non seulement je ressemblais à une courgette ambulante (on va faire le tour des légumes vert…) mais  la jupe en question était aussi un peu (beaucoup) grande …
Et c’est là que j’ai réalisé que les sacs à patates couleur courgette c’était assez moyen et la jupe est vite retournée au placard
De Carla 12 ans et quelque. Modeuse en herbe (oui j’ai un problème avec la verdure…)

Et perso les reebook jaune flashouille  de Anna (nominée de la semaine dernière) J’ADORE pourtant d’habitude je suis pas très flashy !! Il me faut les mêmes !!

50/ Les chaussures qui n’aiment pas les pieds et qui servent juste à faire jolies dans le placard !

Voila en vacances il y a 2 ans je passe devant cette petite boutique, qui n’avait pourtant l’air de rien, et LA je les vois, elles m’appellent, ces magnifiques « petites » chaussures compensées bleues turquoises…  Of course, je rentre dans la boutique, hop je les essaye et je réfléchis l’espace d’une fraction de seconde (ben oui j’ai oublié de dire qu’elles coûtaient pas loin de 150€ c’est à dire une fortune pour une « petite » étudiante, mais bon tout mon budget passe dans les fringues de toute façon alors…) et hop je les achète en me disant que je freinerais le shopping ce mois-ci. Résultats, je rentre de vacances toute fière de mes nouvelles chaussures, sauf que la seule matinée ou j’ai pu les porter j’ai eu les pieds en sang à cause de ces foutues lanières qui te serrent tellement le pied que tu peux à peine bouger le p’tit orteil !!! Du coup, 150€ direction le placard… de toute façon 1 semaine après le retour des vacances je ne les aimais déjà plus !


51/ La lézard touch
Vous demandez-vous lequel des deux est venu en premier de  
l’imperméable ou des chaussures ? Est-ce pour pouvoir mettre les  
escarpins en camaïeu de verts lézards que j’ai acquis ce manteau  
façon python ? Ou bien est-ce pour porter le dit pardessus que j’ai  
acquis ces talons de peau de serpent ? La vérité, c’est que

l’imperméable s’est trouvé sur mes épaules comme par enchantement un  
jour de soldes chez Naf Naf, en contravention totale avec le  
commandement solde de Elle qui dit : Tu achèteras toujours des choses  
que tu porteras réellement dans ta vraie vie (ou quelque chose  
d’approchant). Ce jour-là, j’ai vraiment péché !

52/ Objet du délit : L’écharpe multicolore
Ce magnifique modèle date de il y a quelques années, quand l’écharpe poilue était à la mode, et envahissait tout les cous frileux !
Ma mère tenait absolument à en tricoter elle même, et pour avoir un modèle elle avait décidé de m’en acheter une…
Nous nous rendîmes donc dans une boutique spécialisée dont je ne me souviens plus le nom, et mon choix s’arrêta, je ne sais absolument pas pourquoi, sur ce modèle qui à l’époque me plaisait beaucoup ! J’étais dans ma période un peu hippie – rebelle – peace & love et je m’étais sûrement dit que toutes ces couleurs me donneraient the look tendance ! Effectivement, je l’ai mise une fois, et devant les yeux écarquillés des gens autour de moi (les pauvres lycéens quoi) j’ai décidé d’arrêter toute relation avec elle ! Je ne la mettait plus que pour certaines sorties avec ma mère, pour lui faire plaisir, où j’étais sure de ne croiser personne de connaissance ! Pas folle la guêpe…

53/ La veste de yogging

Il était une fois une jeune collégienne qui se baladait dans Paris. A l’époque le jogging Lacoste de couleur flashy était à la mode, et quand j’ai vu ce « gilet blouson » je me suis dit que l’on allait voir que moi au bahut! Seulement une fois que je suis rentrée à la maison, mon frère s’est tellement moqué de moi que je n’ai jamais osé le porter. En tout cas je lui dois un grand merci.
NB: Je l’ai tout de même porté une fois récemment pour une soirée disco-beauf avec une superbe perruque violette! :)

54/ Souliers colorés
Alors moi mon énorme erreur de shopping ce sont ces escarpins verts bien flashy, disco, youhou on ne voit que moi !
C’était il y a deux ans, j’étais avec une amie à Paris et nous faisions les boutiques. A un moment, pas loin de la tour Montparnasse on passe devant une drôle de boutique de chaussures. Et dans la vitrine, il y a ces chaussures. En espèce de plastoc’ immonde ( avec l’odeur de la colle à chaussure qui sent très fort ) mais peu importe, elles ne sont pas chères et je les veux. Je ne m’explique toujours pas cette envie !
Il y avait trois couleurs : noir, rouge et vert. Et je ne sais pas pourquoi mais, moi qui suis plutôt sage dans le choix des couleurs en général, j’opte pour la paire vert flashy. Ca fait mal aux yeux. Je sais pas trop, j’ai du penser qu’elles feraient de moi la reine de n’importe quelle soirée, aha loupé …
Au final, je ne les ai portées qu’une seule fois, pendant de
ux heures le 31 décembre et j’ai entendu plein de murmures de personnes les trouvant hideuses … Donc je les ai rangées dans leur boîte et elle n’en sont jamais ressorties, sauf pour les photos aujourd’hui.
Ahlala.
Ces chaussures c’est vraiment mon pire truc ( bon sans parler des années ados et de mes looks experimentaux pas jolis jolis ^^ ). En plus à l’époque je ne maîtrisais pas trop de marcher sur des talons donc double honte !!

55/ Le top Sue Ellenesque!
Et oui, avant de connaître ce blog, j’ai eu une aventure à la Dallas, avec ma grand-mère (grande fan de Dallas d’ailleurs!)! Je suis partie faire du shopping avec elle qui est souvent visionnaire des tendances à venir. Mais là gros craquage, on rentre dans une boutique et elle me trouve un haut, je rechigne à l’essayer, mais elle me prend par les sentiments en disant que ça lui ferait tellement plaisir, juste pour voir comment ça fait sur moi! Alors je l’essaye… ET LA, elle s’émerveille devant moi et me dit que c’est parfait on le prend! Depuis j’attends une soirée déguisée avec pour thème « Séries TV (out) » pour le mettre, car il faut avouer que les pois, le petit croisement sur le devant, et les énoooooormes épaulettes, en plus du fait que tout ça c’est pas mon truc (et que je cache à priori toujours mon nombril), ça me faisait vachement penser aux vêtements de Sue Ellen, c’est tellement rétro! J’ai donc pensé que cette mésanventure shoppinguesque aurait largement sa place ici :D!

56/ Le look de Gauloise

Bonjour tout le monde , je m’appelle ayxandra et je suis une shopaholic,
J’ ai eu du mal à faire un choix parmi toutes ces choses qui sur l’instant me semble essentiels. Cette robe en fait partie, je l’ai vu en vitrine sur le mannequin de Morgan , je tombe littéralement amoureuse (encore une fois), il me l’a faut , je me précipite dans le magasin et Oooooooooh atrocité , y’a pu ma taille . Mais euh il me la faut , il me la faut , je dégaine ma carte imaginaire et sillonne tout les centres commerciaux que je connais . Rupture de taille 34 , mais je la veux et puis plus j’y pense et plus 34 c’est pas vraiment ma taille taille je peux prendre une 36 pu de 36 OK 38. Oui j’ai acheter une robe deux taille au dessus de la mienne mais elle était tellement jolie.
Dit donc elle taille grand quand même , tu trouves pas Andrade (ma soeur) ? NON sa va . Jusqu’a ce qu’une petite fille veille prendre un photo avec moi au parc Astérix en disant à sa mère « je veux prendre une photo avec la dame habillée en gauloise  » Ou ça une dame habillée en gauloise ? Et oui c’est de moi qu’elle parlait :(.
Depuis cette pauvre robe est au placard sans jeu de mot .
La confession n’est -elle pas le premier pas vers la guérison.

57/  Des escarpins qui n’ont rien à envier à Louboutin
Un de mes derniers shopping façon « Apocalypse Now » fut le 28 Février 2009 à 14:50 précisément.
Tout commence par une photo d’une actrice, que l’on pourrait qualifier de « sex symbol », je nomme Megan FOX, dans Transformers …Elle porte sur la photo des escarpins louboutin Noir à bouts ouverts ! Résultat : coup de foudre !!!!!!!
Je me décide en cette belle journée, de faire un bon RALLY Fashionistas afin de trouver la paire identique.
Premier round, je décolle de chez moi à 9h00 pétante (ayant vu la photo la veille) et je fais le tour de Chatelet : Zara, Mango, André…et soudain, je tombe sur la PERLE RARE chez New Look !

Les mêmes : talons de 12 cm, noir à bouts ouverts, compensé devant ! Je pense que les clientes ont du voir mes yeux briller de 1000 feux :)
Je les prends et les paie illico et je file chez moi.
Là je n’ai yeux que pour cette paire et je la compare à celle de mlle fox. bon ok elles ne sont pas Vernie mais l’essentiel est là !

Bref, second round, je me pouponne car le soir même, mon petit chéri m’attend à Belleville, pour diner en tête à tête !
Pressée à l’idée de montrer ma belle acquisition à mon homme, je sors le Kit de La bOMBE : robe courte, escarpins, Smoky eyes, coiffure impec !
Une fois arrivée à Belleville, j’attends…..Après 20 minutes de retard de mon homme, il se fait tard, et le soleil commence à jouer à cache cache……
C’est là que mes escarpins vont devenir l’horreur de toute une soirée : Je suis sur le trottoir, attendant la voiture de mon homme, quand des hommes passent et me regardent étrangement, ayant mon IPOD dans les oreilles, je fais mine de ne pas m’en inquiéter….Quelques minutes plus tard, une voiture s’arrete, pensant que c’est pour je demander le chemin ……Pas DU TOUT !
J’entends une phrase qui résonne encore à mon oreille: « Bonsoir, vous montez ? C’est combien ? »
Là stupéfaite, les yeux écarquillés, la bouche ouverte comme une marionnette, je tourne les talons, et je file me cacher dans le McDO !
Au final, on a changé de quartier pour le resto, et je ne les garde que pour les soirées où mon homme a envie de fantasmer en toute intimité

58/ Les chaussettes improbables
Ma pire erreur shopping de ma vie, je l’ai faite l’année dernière. Je flanais tranquillement dans les magasins quand, au rayon lingerie/bas/chaussettes etc … Je tombe sur cette paire de chaussette absolument hallucinante, le genre de chaussettes que quand tu les vois, tu te demandes si tu n’aurais malencontreusement mis des hallucinogènes dans ton café du matin. Parce que ces chaussettes, en plus d’êtres fortement crazy fantaisies avec des grenouilles, des petites fleurs et des couleurs fluos possèdent en plus des compartiments privés pour chacun de nos petits doigts de pied ! Eh oui apparement des gens ont une imagination suffisament débordante pour créer ce genre de choses (lol). Et il existe aussi apparement des personnes comme moi pour les acheter (c’est ça le pire !). Oui, moi me disant que ça avait un petit côté Jean-Charles de Castelbajac, un de mes créateurs préférés, même en un peu moins beau et à 15€, je pouvais les prendre. Et c’est comme ça que quelques jours plus tard, je me suis rendue compte que c’était franchement idiot de les avoir acheté, mais que j’avais bien l’air maligne : j’avais jeté le ticket de caisse !

59/ Les Barbietiags
« I’m a barbie girl in a [cowboy] world » pourrais-je entonner avec ma copine Lene (aka la chanteuse du groupe Aqua) quand je porte mes sublimes barbietiags.
Il faut dire pour ma défense que j’ai quelque peu hésité avant de les acheter à une vente Karine Arabian : ce côté décalé chic, ce cuir si doux, cet esprit du détail avec les petites roses sérigraphiées, les 100€ au lieu des 300€ et des brouettes requis normalement me font craquer certes mais vais-je assumer de porter ces shoes girlyétonnantes?
Et bien, non, non, non et re-non bien qu’elles me procurent le super-pouvoir (qui ne sert à rien) d’attirer systématiquement le regard des passants vers mes pieds.
Bien sûr, je pourrais les recycler en les cachant sous un pantalon qui ne laisserait voir que le cuir bronze du bout de mes barbietiags… Rien à faire car il y a toujours une partie du cuir cochon rose qui dépasse et qui laisse penser que je suis une créature mi-femme mi-truie.
Quand vais-je imprimer que le décalé chic est à ranger dans la même catégorie que le Père Noel ou la petite souris et que, quand il reste 20 paires de chaussures ayant moins de 10cm de talon en stock à -70%, c’est que ce n’est pas mettable?

60/ Années collège
Confession dont je ne suis pas fier, la honte quand on y repence heuresement personne voit l’individu qui a porte ces vêtement. Devrait ont ce moquer du t-shirt, de la jupe ou de la tenue entiére je previen cette photo date de ma jeunesse malgré que je suis toujour jeune cette photo a 3/4 ans cete au college quand je suis arriver cette journee ci on ma surnomé BARBIE la honte mais on fait tous des looks pouri quand on est jeune on a du tous passé par la. Dite moi que oui !
Bisou mdr et no comment !!!!!!!!

61/ Liberty pas chéri
Mon pire achat correspond à mon premier (et seul, à ce jour) essai à un genre nouveau, que j’ai toujours rêvé de maîtriser: le vintage. A mon grand désespoir, je dois être la seule personne à ne pas trouver des merveilles dans les boutiques vintage, à des prix dérisoires en plus. Qui n’est jamais tombée en extase devant le top/la robe/les shoes/… d’une copine au style fou? Pour ensuite s’exclamer: « Ooooohhhh, j’adore ton top/ta robe/tes shoes/… tu l’as acheté où?! » « Oh, dans une boutique vintage ». Soupir.
D’où, il y a quelques mois, une virée dans une de ces fameuses boutiques, aka la caverne d’Ali Baba des modasses dignes de ce nom, dont j’entends évidemment faire partie. Modestie, quand tu nous tiens. Bien décidée à ne pas repartir bredouille, pour une fois, je fouille parmi les fringues. Et me dis que le truc, c’est que je n’ose pas assez. Du coup, quand je tombe sur cette chemise à l’imprimé, hum, fleuri, j’ai l’impression d’avoir enfin décroché le gros lot. Cette chemise, c’est le début parfait pour ma carrière de shoppeuse vintage, non? Ben en fait, non, mais je ne l’ai pas compris tout de suite.
J’ai quand même eu un instant d’hésitati
on avant de passer à l’acte, ou plutôt à la caisse. Mais j’ai vite fait taire la petite voix dans ma tête, grâce à trois arguments imparables (n’est-ce-pas!):
1) C’est vintage (Donc c’est in, donc c’est bien. Euh, oui, bien sûr.)
2) C’est Cacharel
3) C’est Liberty (Ah oui, parce qu’en plus, j’adooore les fleurs, et bizarrement, très peu de pièces fleuries sont présentes dans mon placard. J’ai toujours trouvé que ça me donnait l’air bizarre. Voire tarte. Comme quoi, ça devait être un avertissement.)
Bref, évidemment, cette chemise je ne l’ai jamais mise. Une fois rentrée chez moi, oubliée ma pseudo-crédibilité de pro du vintage. Ne me restait que la chemise, et une illumination. A savoir que les trois arguments cités précédemment (c’est vintage c’est Cacharel c’est Liberty) constituent effectivement une bonne raison de dégainer la CB, sauf quand un quatrième, l’argument suprême, vient les annuler:
4) C’est moche.

(Chemise portée sur la photo avec un autre shopping raté. L’hiver dernier, j’ai voulu apporter ma contribution à la mode du collant de couleur. J’avais pas saisi que le collant de couleur indéfinissable ne comptait pas.)

62/ Rehab for shopaholics: no!no!no!
L’ épilateur des pros no!no! (avec toutes ces promesses magiques) m’a fait revee.
Pour mon anni, j’ai économisé et acheté un no!no!    
Surprise! Dans le paquet no!no!, je trouve une notice interminable de contre-indications, interdictions, dangers, plus un cd à regarder impérativement… No!No!No!
J’ai peur de no!no! mais j’essaie de me rassurer. No!no!no! Je me dis: go!go!go!. Je fais un mini essayage sur la patte droite: oh, c’est chaud, ça fume, ma patte sent le cochon grillé/grippé… No!No!No!
J’abandonne; vite je relâche no!no!. C’est décidé: je ne ressortirai plus jamais no!no! jusqu’à aujourd’hui, pour notre chère Marie.
No!no!no!
They tried to send me to rehab and I said no!no!no!

*On évite aussi de me bombarder sur mon adresse perso …Car là pour le coup ça sert à rien du tout.
**Mentionnez bien ça en objet du mail & non dans le corps de texte, sinon ce ne sera pas pris en compte.

Anciens articles

  • Mes Adresses à Marseille

    06 avril 2021
  • Ersatz bottes Gia Couture

    16 janvier 2021
  • Séries chéries

    29 novembre 2020
  • Un sac en cuir abordable ??

    03 novembre 2020